mardi 1 avril 2014

Ouest américain - Antelope Canyon - Page - Arizona



Le moins que l'on puisse dire est qu'Antilope Canyon, pour un passionné de photos comme moi, c'est pas un pèlerinage, n'exagérons rien, mais disons que c'était un moment très attendu. Je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre mais j'avais comme tout le monde tapé Antelope Canyon puis image sur Google. Et j'étais resté plutôt abasourdi par la beauté de l'endroit. Un lieu sacré avais-je lu quelque part pour les indiens Navajos.
Il faut savoir que depuis 1997 et un tragique accident qui a coûté la vie à 11 personnes dont 7 français, le lieu est visitable uniquement avec un guide via les agences de Page habilitées et tenues par des Navajos, ou leurs descendants.
" L'Antelope Canyon (le « canyon de l'Antilope » en anglais) (Tsé bighánílíní dóó Hazdistazí en Navajo ce qui signifie "le lieu où l'eau coule à travers les rochers") est l'une des gorges les plus connues et les plus photographiées du sud-ouest des États-Unis. Elle est située dans le nord de l'Arizona, à côté du lac Powell, dans la réserve de la Nation Navajo, et est constituée de deux gorges séparées, la supérieure et l'inférieure. C'est une jeune indienne Navajo, en 1931, partie à la recherche d'un de ses moutons égaré qui trouva cette gorge. L'Antelope Canyon peut seulement être visitée en excursions guidées, en partie parce que des pluies inattendues peuvent rapidement l'inonder. Le guide vous emmène en 4x4 en suivant le lit d'une ancienne rivière jusqu'à l'entrée de la grotte à environ 5 kilomètres de la route 98 qui relie Page (AZ) à Kayenta (AZ). La visite dure environ une heure en suivant la gorge sur un kilomètre.
La partie la plus fréquentée est la gorge supérieure. (Source Wikipédia).

Maintenant, je vous livre le décryptage d'Antilope Canyon. Si ce lieu vous attire, vous pouvez continuer à rêver et ignorer la suite de ce post.
Vous avez donc le choix de visiter soit la partie basse à quelques kilomètres mais plus profonde et moins éclairée et la partie haute, plus sujettes aux photos que l'on voit sur le net. Vous avez également la possibilité d'opter pour la visite photo, plus longue d'une demi heure mais aussi plus onéreuse. 
Nous avons opté pour la visite classique, il faut bien que je cède sur certains points, ce sont les vacances de toute la famille, pas uniquement les miennes !
C'est une visite de groupe, environ 15 personnes et plusieurs groupes font la visite en même temps.... En gros, cela se fait au pas de course : pas moyen de prendre le temps de régler mon reflex, il faut là aussi se plier aux règles de groupe.  Nous avons une chouette guide indienne qui nous montre les endroits où prendre les photos, heureusement, car sinon, on passerait à côté de tout, vraiment tout. Un groupe composé d'un couple Américano/Japonais et leur fils, elle ne cessant de se faire prendre en photo par son mari, des couples de Japonais insupportables, le temps étant limité pour tous, il faut éviter de monopoliser la vue pour permettre à tous d'en profiter. Visiblement, les règles de savoir vivre varient d'un continent à l'autre etc etc... Et évidemment, aux USA, le pourboire n'est pas compris dans la prestation et après avoir fait c..., ennuyé tout le groupe, tout ce petit monde s'est volatilisé une fois revenu à Page... Un peu dépité, j'ai lâché à la guide "you should keep this place only for you, Navajos, as a sacred place it is for you". Celle-ci m'a répondu "I understand what you mean...' sans rien dire de plus. Il n'y avait rien d'autre à dire je pense.
Un lieu sacré avais-je lu... C'est comme la poule et l'oeuf, si le site reste ouvert au seul Navajos, moins de touristes et donc moins d'argent, l'ouvrir aux touristes et voilà ce qu 'il se passe...  Les visites sont désormais encadrées pour des raisons de sécurité mais aussi de dégradations puisque avant, les heureux visiteurs qui pouvaient prendre leur temps, ont par exemple essayé d'immortaliser leur venue en gravant leur nom sur la roche friable, entre autres ...

Bref. En haute saison, je n'ose pas imaginer ce que cela doit être.
Je me souviens d'une réflexion du directeur d'un site internet dédié aux voyages qui se disait que son activité menait des gens vers ce type de découvertes et qu'il contribuait à sa façon à ces débordements. Bon c'est un vaste sujet mais quand on est respectueux et ouvert aux autres, c'est la bonne attitude, non ?

Sinon, quel spectacle... Il faut prendre le tour aux environs de midi car le soleil est à l'aplomb de la gorge et pénètre la gorge. Un truc inimaginable et je n'ose imaginer les frissons qui peuvent vous traverser si vous avez la possibilité de vivre ça, seul dans cette gorge. Ok c'est impossible, alors ne gardons que le meilleur.

D'un point de vue technique, il faut aller super vite, éviter de shooter les touristes quand on le peut, se mettre plutôt en priorité ouverture, j'ai tout fait en manuel mais c'était ultra chaud et ne pas hésiter à monter en Iso (flashes interdits). Enfin, dernier point, j'ai shooté en raw, cela aide en post prod. On passe de l'ombre à la pénombre et à la lumière sans cesse, c'est quasi impossible de tout régler dans le temps imparti. Sinon, on passe son temps la tête dans son reflex sans rien voir au final. J'ai parfois opté pour le mode automatique quand je voyais le peu de temps pour shooter dans certaines situations.

Voici une sélection de mes clichés...

 L'entrée du canyon





 Le tour photo, au mileu des autres groupes. En fait, on leur passe sans cesse devant...



 Le visage de Washington...

 Idem avec un angle plus large


 Un oiseau qui prend son envol...


 Un truc extra, invisible sans la guide Navajo, Monument Valley sous le soleil !